Bleu Kelsch

Magie d'ambre

Le 6 janvier, jour de l'Epiphanie, rappelle les premières manifestations de la divinité du Christ (la colombe descendant du ciel et la voix qui se fait entendre lors du baptême du Christ, l'eau changée en vin lors des  noces de Cana). Dans les régions germaniques, il est placé sous le signe des trois Rois Mages, Caspar, Melchior et Balthazar, qui se sont rendus à Bethléem pour présenter leurs hommages et leurs offrandes au roi qui venait de naître. Le culte des Rois Mages est vivant en Alsace depuis la fin du XIIè siècle. Patrons et pélerins, ils protègent les demeures et leurs habitants. Pour se protéger des incendies et des inondations, on trace leurs initiales (C.M.B.) sur les portes de la maison. Encore de nos jours, surtout dans le Sundgau, des artisans et des commerçants tracent avec de la craie, dans l'arrière boutique, un petit coeur avec les lettres C.M.B. Ils veulent ainsi mettre leur travail sous la protection des trois Rois Mages.
 
Il y a un siècle, on faisait bénir dans les églises catholiques des mèches imbibées de cire. On découpait ces mèches et, avec les morceaux obtenus, on apposait les lettres C.M.B. sur la porte d'entrée de la maison d'habitation afin de protéger celle-ci. Dans beaucoup de villages,  trois jeunes se déguisaient en Rois Mages : l'un tenait un encensoir, le second portait un coffret, le troisième un bâton surmonté d'une étoile. Ils allaient de maison en maison, chantaient quelques comptines et recevaient, en contrepartie, des friandises. (...)
 
Au début du siècle dernier, les boulangers et les pâtissiers offraient la galette des Rois à leurs meilleurs clients, comme les pharmaciens offraient ce même jour, un fortifiant à base de vin rouge appelé Hypocrace. Certains boulangers ont conservé cette coutume jusqu'à la Deuxième Guerre Mondiale. Ce 6 janvier, dans le calendrier, était autrefois appelé das grosse neue Jahr, la grande nouvelle année. La période des douze jours intercalaires symbolisant les douze mois de l'année se terminait. La vie sociale "normale" reprenait ses droits. Avec la fête de l'Epiphanie prend fin le cycle de Noël.
Le lendemain, dans les familles alsaciennes, on dépouille le sapin de ses atours et on range la crèche.

Extraits du livre "l'Alsace et ses fêtes"

Georges Klein - Gérard Leser - Freddy Sarg - DIFAL ERCE Jérôme Do Bentzinger


Remonter